Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 00:05

Cette journée a été l’occasion pour nous d’aller découvrir les affleurements historiques de calcaires à astéries, qui ont permis, pour la plupart, la construction de la ville de Bordeaux, ainsi que des villes et villages environnants.

002.JPG

Notre première étape nous mène sur les hauts de Floirac-La Souys. Ce premier arrêt nous offre un affleurement long de plusieurs dizaines de mètres, qui nous permet de découvrir l’histoire si particulière de l’Aquitaine au Rupélien (– 30 millions d’années). Sur cette coupe, les premiers ossicules (osselets) d’étoiles de mer apparaissent, ainsi que des Scutelles (oursins plats) qui sortent de ce calcaire d’assez mauvaise qualité. Observations faites, nous repartons vers l’étape suivante, le parc de l’Hermitage à Lormont, ancienne carrière réhabilitée, qui nous permet d’observer ce même calcaire à astéries, ainsi qu’un affleurement daté de l’Oligocène, mais nettement plus marneux. Des microfossiles (foraminifères sont observables à l’œil nu, tant leur nombre est important).

001-copie-1.JPG

Après ces constatations, cap de l’autre côté de l’eau ! (c’est-à-dire sur la rive droite de la Garonne) où nous arrivons sur la commune de Cubzac-les-Ponts, face à un superbe affleurement situé à côté de la Dordogne. Là, de magnifiques stratifications se dressent devant nous. Nous profitons de ce cadre géologique unique pour prendre notre déjeuner, en plein soleil !

020.JPG

Le repas rapidement avalé, direction les environs de Marcamps, Saint-Laurent d’Arce et Bourg-sur- Gironde pour découvrir les célèbres carrières locales. Après une recherche compliquée, nous finissons par trouver ces carrières oubliées. Difficile d’imaginer que les murs de notre belle ville de Bordeaux ne sont en réalité qu’un ancien fond marin corallien ! Nous nous empressons de réaliser des prélèvements, afin de garder une trace de notre passage en ces lieux. A vous maintenant de regarder les pierres qui constituent les façades de Bordeaux et de rechercher un petit ossicule d’astérie, un corail ou même le vestige d’un coquillage ! L’océan est peut-être plus proche de vous que vous ne le pensez !

Pour terminer notre périple, nous mettons le cap sur la Rocq-de-Thau, afin d’observer un modèle du genre en matière de stratification oblique. Un bel exemple pour la géologie régionale.

028.JPG

Ce n’est que tard dans l’après-midi que nous nous quittons en direction de nos domiciles respectifs !

Une belle journée passée, au cœur de l’histoire rupélienne de l’Aquitaine ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties