Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 00:09

C’est en ce dimanche fort agréable climatiquement parlant, que l’équipe de l’A.P.B.A. s’est retrouvée à Villagrains, sur un site paléontologique qu’elle connait bien.

En effet, ce site est fouillé par notre équipe depuis de nombreuses années, dans le but de faire paraître une étude complète. Pour le moment, nous n’en sommes qu’au niveau des prélèvements et le but de cette sortie était bien de poursuivre nos investigations.  

FOUILLES-A-VILLAGRAINS-AVRIL-2013-002.JPG

C’est donc équipés de notre matériel de terrain, que nous avons investi le site et débuté par le nettoyage de la coupe. Enfin, l’affleurement devrais-je dire, car de coupe, il n’en existe pas vraiment au sens stratigraphique du terme.

Les premiers prélèvements de sédiments s’effectuent et les premiers tamis livrent leurs trésors : petite faune d’échinides, brachiopodes, bivalves et gastéropodes, éponges, bryozoaires et coraux … viennent compléter l’important stock déjà constitué.  

FOUILLES-A-VILLAGRAINS-AVRIL-2013-004.JPG

Mais cette fois-ci, une nouveauté apparaît pour ce site : un Phymosoma en parfait état de conservation est découvert par Frédéric B. Cela prouve bien que nous sommes loin d’avoir encore inventorié toute la faune présente sur ce gisement d’âge Campanien.

FOUILLES-A-VILLAGRAINS-AVRIL-2013-005.JPG

Et oui, car ce site a la particularité d’être une lentille de l’ère Secondaire, au beau milieu de terrains de l’ère Tertiaire. Et c’est ce qui en fait sa particularité, son originalité et son intérêt !

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 00:01

En ce dimanche, où il fallait être matinal pour aller explorer l’Aquitanien landais, notre équipe était sur le pont dès 8h00 du matin, pour un cap au sud de la région !

Après deux heures de route, nous voilà sur zone.  Notre Vice-Président, accompagné de Jean-Luc, emmène l’équipe sur la zone !

Rapidement le travail de décaissage commence, Bérengère qui découvre pour la première fois le site est assez émerveillée de la coupe et de la richesse fossilifère du site. Jean-Luc décide rapidement d’entamer une petite prospection sur zone pendant que le reste de l’équipe démarre la fouille.

Notre Président scrute les différents niveaux, avant d’entamer sa recherche d’une couche dite « à Amphiopes » très particulière du site !

P1020948.JPG

Les frères Nauleau préparent eux,  des blocs de sédiment de taille plus que conséquente, afin de présenter la couche en l’état lors de manifestation, avec les fossiles encore en place.

Philippe de son côté continue un décaissage méthodique, afin d’échantillonner précisément chaque couche présente tandis que Pierre-Emmanuel, Frédéric M. ainsi que Bérengère entament les premiers tamis et découvrent la faune exceptionnelle typique d’un milieu lagunaire !

Vers 13h00, il est temps de se restaurer et c’est sous un agréable soleil que nous nous sustentons.

L’après-midi, les tamis reprennent un rythme soutenu et chacun récupère de nombreux spécimens.

Vers 17h30 il l’heure de revenir vers des contrées plus habituelles ! Une journée particulièrement intéressante  à recommencer rapidement !

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 00:01

En cette journée qui s’annonce plutôt pluvieuse, l’A.P.B.A. part pour de nouvelles aventures, à la recherche de niveaux fossilifères oubliés.

Tout débute par une première zone, où une précédente prospection avait été réalisée pour retrouver les niveaux lacustres datés de l’Aquitanien. L’objectif cette fois-ci était de redécouvrir le niveau lagunaire, daté lui aussi de l’Aquitanien. Chose faite, après une petite heure de reconnaissance sur le terrain. Il apparaît positionné au-dessous du calcaire lacustre (probablement ayant été déposé après) et composé d’une multitude de Granulolabium assez bien conservés.

PROSPECTION--002.JPG

Des prélèvements sont effectués et une prise de note accompagne les nombreux clichés photographiques. Puis, le chemin se poursuit le long du ruisseau qui traverse la petite commune, mais la progression s’avère très compliquée, due à l’enchevêtrement d’arbres et de ronciers gigantesques.

Le périple est stoppé net. Il est donc décidé de poursuivre cette prospection sur une autre zone prometteuse. Objectif de cette opération : retrouver des niveaux lacustres. Objectif rapidement atteint, avec photos et prélèvements effectués.

PROSPECTION-001.JPG

Après un pique-nique rapide sur le bord de la route,  la dernière zone à visiter nous mène à la frontière entre le département de la Gironde et celui du Lot-et-Garonne. C’est après un repérage rapide en voiture des talus présents, que la découverte des anciennes coupes (celles de l’actuelle route et celles de l’ancienne) sont découvertes. Il s’agit en réalité des niveaux du Miocène inférieur du bazadais. Nous retrouvons la phase marine inférieure, puis la phase lacustre médiane et enfin la phase marine supérieure. Là encore des prélèvements sont effectués pour nettoyage et observations ultérieurs.

La journée se termine, sur les coteaux du Haut-Armagnac, marqués par des collines au relief adouci, entaillé de vallées profondes et cultivées.

Encore une belle sortie !

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 00:06

En ce jeudi matin, c'est notre Vice-Président et notre Secrétaire qui ont représenté notre association, lors de l'inauguration de l'exposition du Muséum d'Histoire Naturelle de Bordeaux intitulée "10 ans de restauration du Muséum". L'exposition présente aux visiteurs différentes pièces ayant été restaurées au sein des collections mêmes du Muséum de Bordeaux, dont certains spécimens sont centenaires !

Le temps, les déménagements, les UV ont altéré certains animaux. Si l'on a l'habitude de voir les animaux naturalisés comme les vertébrés, la restauration des crustacés et des poissons est beaucoup moins connue !

Bordeaux-20130124-00147.jpg

 C'est à 12h00 que Nathalie MEMOIRE, Conservateur du Muséum, inaugure l'exposition en nous expliquant que pas moins de 1500 spécimens ont subi une restauration au sein des collections. Puis vient le verre de l'amitié, pendant lequel nous avons pu échanger avec un restaurateur de pièces ostéologiques ! Un échange riche en découverte ! Bravo au Muséum pour cette belle présentation !

Bordeaux-20130124-00151.jpg

 Vers 14h00, le départ de la Halle des Chartrons a sonné.  

 Allez visiter cette exposition qui se tient jusqu'au 17 février 2013, Halle des Chartrons, quartier des antiquaires, de 10h00 à 18h00. A voir absolument !

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 00:04

Nos lecteurs quotidiens doivent se demander pourquoi autant de sorties sur l’étage Serravallien de Gironde ces derniers temps ? Tout simplement parce qu’en cette saison hivernale, les sites datés du Serravallien que nous étudions sont beaucoup plus faciles d’accès, du fait de la disparition d’une partie de la végétation ! Ce qui nous permet de mieux en appréhender l’étendue. En outre l’humidité ambiante, même si elle est désagréable pour les organismes, ramollit naturellement le sous-sol et facilite grandement le travail du paléontologue.

A l’instar de toutes les activités nature, nous choisissons nos lieux de fouilles en fonction des saisons, des périodes de chasse et bien entendu de la météo !

Donc, en ce jour un peu humide nous sommes trois, deux anciens, Pierre-Emmanuel et notre Vice-Président et une nouvelle arrivée dans l’équipe, Geetha, pour qui c’est la première véritable sortie associative !

FOUILLES-A-MARTIGNAS-MARS-2012-014.jpg

Rapidement arrivés sur zone nous attaquons le décaissage traditionnel, afin de montrer à Geetha la démarche naturelle du Paléontologue.  Nous lui faisons tamiser toutes les couches identifiables afin qu’elle découvre la faune si particulière de ce site.

Puis Frédéric lui apprend à repérer l’espèce emblématique du site ! Malheureusement la chance n’est pas avec elle et c’est notre Vice-Président qui sort un bel oursin plat !

De son côté, Pierre-Emmanuel prépare une table conséquente pour avoir une belle journée de fouilles !

La journée continue au rythme régulier des tamis et des coups de marteau de géologue ! en découvrant toujours plus de vestiges d’animaux fossilisés, de temps révolus …..

Nous repartons satisfaits de cette séance dynamique et pour Geetha de belles courbatures en plus !  

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 00:05

Cette journée a été l’occasion pour nous d’aller découvrir les affleurements historiques de calcaires à astéries, qui ont permis, pour la plupart, la construction de la ville de Bordeaux, ainsi que des villes et villages environnants.

002.JPG

Notre première étape nous mène sur les hauts de Floirac-La Souys. Ce premier arrêt nous offre un affleurement long de plusieurs dizaines de mètres, qui nous permet de découvrir l’histoire si particulière de l’Aquitaine au Rupélien (– 30 millions d’années). Sur cette coupe, les premiers ossicules (osselets) d’étoiles de mer apparaissent, ainsi que des Scutelles (oursins plats) qui sortent de ce calcaire d’assez mauvaise qualité. Observations faites, nous repartons vers l’étape suivante, le parc de l’Hermitage à Lormont, ancienne carrière réhabilitée, qui nous permet d’observer ce même calcaire à astéries, ainsi qu’un affleurement daté de l’Oligocène, mais nettement plus marneux. Des microfossiles (foraminifères sont observables à l’œil nu, tant leur nombre est important).

001-copie-1.JPG

Après ces constatations, cap de l’autre côté de l’eau ! (c’est-à-dire sur la rive droite de la Garonne) où nous arrivons sur la commune de Cubzac-les-Ponts, face à un superbe affleurement situé à côté de la Dordogne. Là, de magnifiques stratifications se dressent devant nous. Nous profitons de ce cadre géologique unique pour prendre notre déjeuner, en plein soleil !

020.JPG

Le repas rapidement avalé, direction les environs de Marcamps, Saint-Laurent d’Arce et Bourg-sur- Gironde pour découvrir les célèbres carrières locales. Après une recherche compliquée, nous finissons par trouver ces carrières oubliées. Difficile d’imaginer que les murs de notre belle ville de Bordeaux ne sont en réalité qu’un ancien fond marin corallien ! Nous nous empressons de réaliser des prélèvements, afin de garder une trace de notre passage en ces lieux. A vous maintenant de regarder les pierres qui constituent les façades de Bordeaux et de rechercher un petit ossicule d’astérie, un corail ou même le vestige d’un coquillage ! L’océan est peut-être plus proche de vous que vous ne le pensez !

Pour terminer notre périple, nous mettons le cap sur la Rocq-de-Thau, afin d’observer un modèle du genre en matière de stratification oblique. Un bel exemple pour la géologie régionale.

028.JPG

Ce n’est que tard dans l’après-midi que nous nous quittons en direction de nos domiciles respectifs !

Une belle journée passée, au cœur de l’histoire rupélienne de l’Aquitaine ! 

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 00:01

En cette première fouille hivernale, il fallait être courageux pour aller se frotter au falun girondin ! Le temps glacé et pluvieux avait de quoi en décourager plus d’un. Mais quatre de nos vaillants fouilleurs étaient sur le terrain !

Xavier, Bérengère, Jean-Luc et Frédéric étaient  de la partie.

Dès 9h30, notre équipe était sur le terrain. La zone de fouilles se situe sur la rive d’un puissant ruisseau, dont l’accès est rendu particulièrement compliqué par le gonflement des eaux survenu ces derniers jours.

photo-Beren--2-.jpg

Mais qu’à cela ne tienne, malgré le risque de bain forcé imminent, nous entamons la fouille. Jean-Luc et Frédéric entament le décaissage et préparent une plateforme opérationnelle pour permettre à tous les présents de profiter du terrain.

Après avoir fait descendre Bérengère sur la plateforme, Jean-Luc découvre des fragments de Scutelles. Bérengère entame une fouille méthodique et après un décaissage minutieux, une Scutelle en parfait état apparaît. Frédéric explique la technique de degagement et Bérengère réussit parfaitement son extraction.

P1030640.JPG

La pluie redouble d’intensité, mais nous continuons. Rapidement chacun finit par trouver ces fameuses Scutelles, ainsi que de nombreux moules de mollusques.

Ce n’est que vers 15h00 que nous arrêtons la fouille ! Chacun heureux de sa récolte !

Comme quoi, une belle journée de fouilles n’est pas forcément conditionnée par un beau temps !!!

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 19:36

En ce samedi matin nous sommes 17 à partir pour la belle ville de la Rochelle pour un week-end paléontologique riche en découverte !

Le trajet se déroule sans encombre et nous arrivons rapidement à notre première destination qu’est l’aquarium de la Rochelle.

DSCN0892.JPG

La visite commence par une belle surprise, une belle exposition sur les ammonites du monde se tient dans le hall d’accueil ! Après s’être bien imprégné de paléontologie, place à l’actualisme avec la visite de l’aquarium en elle-même. La reconstitution des écosystèmes est particulièrement réussie et nous permet de visualiser au mieux les faunes types de chaque milieu et ainsi de pouvoir mieux appréhender les paléomilieux que nous étudions.

DSCN0900.JPG

Requins, Cyprées, Mangroves, Nautilus et Limules provoquent un vif intérêt de l’ensemble de l’équipe ! Après deux heures de visites, nous quittons l’aquarium, il est l’heure du casse-croute. Nous nous installons au bord du port.  Et dégustons un repas bien mérité.

Vers 14H30 départ pour la deuxième étape du jour, le Muséum d’Histoire Naturelle de La Rochelle ! Nous y arrivons après une petite demi- heure de marche, le musée récemment rénové est de toute beauté, des salles rénové et basé sur la muséologie moderne côtoie des salles maintenues telles qu’elles étaient au temps des découvertes ! Nous sommes particulièrement séduit par le cabinet LAFAILLE qui à lui tout seul vaut le détour !

P1030575.JPG

La visite se poursuit par la salle de Paléontologie présentant une riche collection locale et internationale avec quelques spécimens particulièrement spectaculaire. Nous continuons par la collection malacologique avec la salle des Conidae, unique et particulièrement bien réalisée. La visite se terminera par la découverte de la riche collection d’ethnographie.

Nos sortons d’ici vers 18H et cap sur l’hôtel où chacun se prépare  pour le restaurant du soir ! La pluie battante ne nous dissuadera pas ! Et c’est autour d’un repas convivial et succulent que la soirée se déroule.

WE-APBA5.jpg

Nous repartons vers 23H à notre hôtel où une nuit de sommeil bien mérité nous attend. Le lendemain cap sur le site de la Pointe du Chaix ! A la recherche de la faune typique du Kimmerigdien. Plus que les fossiles à trouver, c’est l’histoire d’un milieu qui se présente devant nous ! Des massifs colossaux de coraux bioconstructeurs constituent une partie de la falaise, les couches fossilifères alternant oursins, crinoïdes, Gastéropodes, Bivalves et même Céphalopodes nous permettent d’appréhender une partie la diversité biologique du site !

P1030628.JPG

Contre toute attente le temps est splendide et chacun récolte un échantillonnage représentatif de la faune locale.

Vers 17H retour sur la Gironde, fourbu mais heureux de ce Week-end sur les terres charentaises ! 

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 00:01

C’est par un dimanche plutôt très pluvieux, que l’A.P.B.A. est allée à la recherche de restes fossiles datés du Serravallien.

Arrivés sur site, le temps est très médiocre et la pluie battante. Mais rien n’arrête l’A.P.B.A.. L’installation sur le site se prépare et les premiers coups de pelles et de pioches débutent.  

FOUILLES-A-MARTIGNAS-MARS-2012-016.jpg

Les niveaux supérieurs sont dégagés, afin de laisser apparaître le niveau fossilifère intéressant. Les premiers fossiles sont mis au jour, avec essentiellement des moules internes de mollusques (bivalves et gastéropodes), ainsi que quelques morceaux d’échinides.

Du tamisage est pratiqué pour mesurer la composition précise de la paléofaune du site. De nombreux Pectens et débris d’oursins réguliers sont présents dans le tamis.

Les fouilles se poursuivent et le Serravallien livre tous ses secrets les plus intimes ! en cette journée courte, où le soleil se couche plus tôt, changement d’heure oblige !

Mais les trouvailles ont été intéressantes et c’est le plus important pour nous !

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 00:46

En ce Dimanche, l’A.P.B.A. a rendez-vous dans notre département de la Gironde pour découvrir un terrain daté du Serravallien.

Sont Présents : Bérengère (en famille), Jean-Luc, Xavier, Michel C., Fred M. et Pierre Emmanuel. Ce site méconnu que nous fouillons aujourd’hui se présente sous la forme d’une couche compacte composée exclusivement de moules internes.

P1030440.JPG

Le but de l’opération étant de dégager des blocs pour observer la faune présente, à savoir Megacardita, Anadara, Glycymeris, Calyptrea, Ficus et quelques rares dents de requin …

P1030437.JPG

Après une pause déjeuner bien méritée, Jean-Luc part fouiller un peu plus loin, une couche riche en Pecten. Les autres membres de l’équipe restent quant à eux sur la première zone.

 Puis vers 17h00, chacun repart chez soi avec ses trouvailles.

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties