Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 00:01

En cette matinée très couverte, notre Président s’est rendu sur les terres charentaises, afin de réaliser un travail de reconnaissance de la falaise de Talmont.

Après une petite heure et demie de route, c’est donc sur la commune de Talmont que Frédéric B. arrive. Sans attendre, sac au dos, il entreprend l’observation de la première falaise, en descendant sur la plage. Cette dernière mesure a peu près 5 à 6 mètres de haut et est composée de bancs calcaires, séparés par des niveaux plus marneux.


FOUILLES-A-TALMONT-002.jpg
L’ensemble date de l’ère secondaire et plus particulièrement du Crétacé supérieur (étage Campanien).

En face de la première falaise, se dresse la Bastide de Talmont sur Gironde, fondée en 1284 et qui repose sur un promontoire dominant l’estuaire de la Gironde. En avançant un peu plus vers la plage, on aperçoit de nombreuses cabanes de pêcheurs montées sur des pylônes en bois.


FOUILLES-A-TALMONT-005.jpg
En poursuivant le périple en bordure de falaise, les différents niveaux livrent déjà leurs richesses. En effet, apparaissent Gryphaea sp., Ostrea sp., bryozoaires, oursins …


FOUILLES-A-TALMONT-004.jpg 

A cette occasion, des prélèvements de sédiments sont effectués, afin d’étudier plus tard, la microfaune du site. En attendant, les plus gros fossiles remplissent les poches plastiques.

 

Puis, en regagnant l’autre bout de la falaise, après une bonne demi-heure de marche, la configuration est tout à fait spectaculaire. En effet, la falaise se dresse de tout son haut, avec ses quelque soixante mètres de puissance calcaire. Au pied de cette dernière, des éboulements montrent la force destructrice des blocs tombés du sommet.

FOUILLES-A-TALMONT-011.jpg
Dans ces blocs, des merveilles se livrent aux paléontologues : oursins en grande quantité (Cidaris sp., Echinocoris sp.), bivalves, brachiopodes, gastéropodes… (après quelques coups de marteau et de burin).


FOUILLES-A-TALMONT-009.jpg 

Les niveaux fossilifères sont très riches et diversifiés en invertébrés marins. Cette profusion de restes laisse imaginer la vie foisonnante à cette époque, il y a environ 74 millions d’années. La mer était chaude et la biodiversité importante.

 

Après cette reconnaissance sportive, à parcourir les chemins plus ou moins escarpés, Frédéric B. est rentré sur les terres bordelaises, avec des souvenirs plein la tête et surtout une meilleure connaissance du site.

 

Vivement la prochaine sortie !!

Partager cet article

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties