Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 00:01

L'A.P.B.A. vous souhaite à tous une bonne et heureuse année 2014 !

BONNE ANNEE
Repost 0
Published by A.P.B.A
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 00:01

L'A.P.B.A. vous souhaite à tous un Joyeux Noël et d'excellentes fêtes de fin d'année !

JOYEUX NOËL !
Repost 0
Published by A.P.B.A
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 18:44
Un nouvel ouvrage sur le patrimoine

Voici un nouvel ouvrage tout frais sorti des presses, qui a pour thème Montesquieu, au travers des treize communes du canton de La Brède.

« En passant par les Graves deMontesquieu, vu, lu et entendu » évoque toute une série de lieux humbles ou prestigieux, insolites ou célèbres.

Le fil conducteur de cet ouvrage reste et demeure le Baron de Secondat, dit Montesquieu, autour d’une centaine de ses pensées philosophiques entrées dans l’histoire.

Ce livre de 250 pages, dont près de 150 illustrations est une invitation au voyage au cœur du patrimoine architectural, viticole, religieux, historique, paysager …. et bien entendu, géologique, qui possède une place importante sur le canton de La Brède, avec la présence de la Réserve Naturelle Géologique de Saucats-La Brède et de l’A.P.B.A.

Tout l’aperçu géologique a été réalisé par l’A.P.B.A., au travers de textes issus de notes réalisées par Frédéric Bordessoule. En passant par Plantat, site géologique aujourd’hui reconnu comme référence paléontologique grâce à l’A.P.B.A. et jusqu’à l’histoire géologique du bassin aquitain, aux origines du terroir des Graves, tout y est ou presque !

Ouvrage attractif et rempli d’anecdotes, réalisé par Paul Espeut, homme de culture et de talent, Président de l’Association Savoirs et Images en Graves Montesquieu et Vice-Président de l’Office de Tourisme du canton de La Brède, ce recueil est à lire absolument.

En vente au tarif de 18 euros, il est disponible à l’Office de Tourisme du canton de la Brède, à Martillac.

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Conseils de lecture
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 00:30
A propos, c’est quoi la paléontologie à l’A.P.B.A. ?

Pour les bénévoles réunis au sein de l’association, c’est tout simplement pratiquer la recherche, la découverte et pour les plus savants, l’étude des fossiles.

Les fossiles, ce sont les restes d’organismes (végétaux et animaux) qui ont vécu dans notre région il y a plusieurs millions d’années que l’on retrouve en fouillant le sol, et qui sont autant de vestiges nous rappelant l’histoire de notre planète.

Ce sont pour la plupart en Gironde, des restes de coquilles de mollusques, de tests d’oursins, et de squelettes de coraux… de plusieurs dizaines d’espèces marines. Rien que de très banal direz-vous, car il n’y a qu’à suivre les plages du littoral pour en remplir des sacs.

Oui mais voilà, « nos » fossiles, nous les trouvons à Saint Morillon, à Léognan, dans le Médoc … là où de mémoire d’homme, on n’a jamais vu la mer… le bassin aquitain ayant définitivement délaissé le domaine continental, il y a quelque quatre millions d’années.

Il nous faut donc imaginer l’océan recouvrant notre région dans un passé très lointain. Mais quel océan ? Les spécialistes qui ont examiné les fossiles laissés par les flots sont formels : ces organismes ont vécu dans des eaux subtropicales, les mêmes où l’on trouve aujourd’hui leurs semblables.

Représentez-vous à Pessac, la mangrove qui borde de nos jours les côtes d’Asie du Sud-Est et d’Afrique ! Pas vrai ? Alors à pied à cheval ou en voiture, rendez-vous sur le territoire de la Réserve Naturelle Géologique de Saucats-La Brède et plus particulièrement au lieu-dit Le Péloua, pour y observer les restes d’un récif de corail à moins d’un mètre de la surface, observable par tous les curieux. Trouvez-en un récif de corail, aujourd’hui au Cap Ferret !

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Paléontologie
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 18:09

Depuis maintenant trois ans, nous organisons un week-end paléontologique, qui est devenu une tradition. Après avoir visité la Touraine et La Rochelle les deux années précédentes, nous avons cette année, choisi le Pays Basque !

L’A.P.B.A. est allée dans le Pays Basque pour son week-end paléontologique

Le départ est donc programmé à 7h00, sous la pluie et le froid girondin ! Le cap est donné sur Biarritz ! Après 1h45 sans encombre, c’est sous un soleil voilé mais au sec, que nous abordons la côte des basques. Nous commençons notre visite du patrimoine paléontologique local par le Musée de la Mer de Biarritz, qui présente au travers d’Aquarium, ainsi que deux étages d’exposition, le patrimoine marin local. La reconstitution de la mâchoire de Megalodon ne nous laisse pas indifférent, mais nous restons réellement ébahis par les trouvailles de fossiles locaux : oursins, ammonites déroulées et autre nautiles sont autant d’échos à la richesse de la paléofaune locale !

L’A.P.B.A. est allée dans le Pays Basque pour son week-end paléontologique

Après cette visite en intérieur, le pique-nique s’impose rapidement, avant d’aller observer les affleurements à Nummulites, ainsi que les nombreux oursins présents sur la zone du rocher de la Vierge, haut lieu de la paléontologie basque. Nous prenons de nombreuses photos, puis repartons vers la plage d’Illbaritz pour observer là aussi, le calcaire nummulitique riche en oursins.

L’A.P.B.A. est allée dans le Pays Basque pour son week-end paléontologique

Vers 18h30 il est temps de prendre notre hôtel, où chacun récupère sa chambre et se fait beau pour regagner le restaurant qui nous attend, pour une soirée festive. Direction donc, la capitale du piment : Espelette où nous dégustons un excellent repas typiquement basque ! Piperade, Axoaet le typique gâteau Basque sont évidemment au menu !

Vers 1h00 du matin, tout le monde part dormir ! Car demain, une grosse journée nous attend.

L’A.P.B.A. est allée dans le Pays Basque pour son week-end paléontologique

Le lendemain à 9h00, départ vers Bidart pour découvrir la mythique limite K/T ! Nous arrivons rapidement sur site et il faut bien le dire c'est quand même assez émouvant ! Même si en soi cette limite ne paye pas de mine, elle n’en demeure pas moins la trace d’un évènement cataclysmique, ayant probablement causé la disparition des dinosaures, ammonites et bélemnites ! Bérengère nous trouve un oursin et Frédéric une petite ammonite déroulée ! A 12h30, nous réussissons à éviter les assauts de la marée et donnons l’assaut sur notre repas, puis cap vers un affleurement à Nummulites géantes. Malheureusement, le temps a fait son œuvre et de nombreux glissements de terrain ont rendu l’affleurement invisible.

L’A.P.B.A. est allée dans le Pays Basque pour son week-end paléontologique

Nous repartons vers 17h00, sur notre Gironde, heureux de ce week-end basque particulièrement ensoleillé et intellectuellement passionnant !

Repost 0
Published by A.P.B.A
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 00:07

Comme chaque année, à l’occasion des portes ouvertes des châteaux des Graves, le Château Plantat organisait son week-end lui aussi, avec visite des chais et dégustation du dernier millésime.

C’est notre Trésorier-adjoint qui représentait notre association lors de cette sympathique journée ! Car les nombreux échanges qui nous lient avec le domaine de Plantat nous obligent à être présents sur les moments importants de la vie du domaine.

Et c’est bien naturel, car le vignoble de Plantat a l’immense et unique chance de pousser sur un substrat fossilifère daté de l’Aquitanien, qui lui donne sa spécificité si originale.

Entre argiles et sables argileux, entre faluns et calcaires lagunaires et lacustres, les différents cépages se développent harmonieusement, donnant des vins blancs et rouges si recherchés.

Une bien belle occasion de découvrir une nouvelle fois, le lien fort entre le sous-sol (géologique) et le vin qui en est issu !

Week-end portes ouvertes au Château Plantat !
Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Manifestations
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 00:01

C’est sous un soleil indien, en ce dimanche de septembre, que l’équipe de l’A.P.B.A. s’est rendue dans le Sud-Est de la Gironde, pour y poursuivre sa prospection, à la recherche des terrains datés du Rupélien.

Notre périple démarre par l’arrivée sur La Réole, ville historique plus ou moins fortifiée, qui abrite de vieux monuments bâtis avec la pierre calcaire, appelée aussi calcaire à astéries. Très vite, les observations permettent de remarquer une multitude de moules internes de mollusques emprisonnés dans la roche. Toutefois, plus de coupe géologique visible en place, ce qui rend la visite un peu frustrante.

L’A.P.B.A. a poursuivi son périple dans le Rupélien de Gironde

Mais pas de pessimisme ! Nous poursuivons notre chemin, en direction de Saint Sulpice de Guilleragues, où nous tombons nez à nez avec des sables molassiques et un banc de calcaire à astéries de l’Oligocène inférieur. Des prélèvements sont effectués, ainsi que de nombreuses photos. La rencontre avec les propriétaires se passe formidablement bien et ils nous invitent à partager l’apéritif ensemble.

Mais il est déjà l’heure de partir vers de nouvelles découvertes, direction Monségur. Cette belle bastide d’Eléonore de Provence est bâtie sur le calcaire à astéries. Nous retrouvons la coupe historique, qui borde la ville fortifiée. Nous prélevons raisonnablement des morceaux de calcaire tombés au sol, qui renferment de nombreux restes de bryozoaires et Ostrea. Un niveau à mammifère marin est même découvert, présentant des restes de côtes d’Halitherium.

L’A.P.B.A. a poursuivi son périple dans le Rupélien de Gironde

Mais le temps passe très vite en compagnie de ces fossiles d’une trentaine de millions d’années et il est déjà l’heure de repartir sur Bordeaux.

Mais rassurez-vous, l’inventaire des sites du Rupélien de Gironde est loin d’être terminé et une prochaine sortie permettra d’en découvrir un peu plus …. nous l’espérons !

Repost 0
Published by A.P.B.A
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 00:04

C’est sur l’invitation de Nathalie MEMOIRE, Conservateur du Muséum d’Histoire Naturelle de Bordeaux, que l’A.P.B.A., représentée par Frédéric Bordessoule, a assisté au lancement des travaux qui verront transformé l’actuel Muséum abrité dans l’Hôtel de Lisleferme.

L’accueil des invités a été fait dans l’entrée principale par Madame le Conservateur, pour donner les grandes lignes du chantier impressionnant de refonte du bâtiment. Puis, c’est au travers d’explications que la découverte des différents étages et des différentes salles du Muséum s’est faite, au sein d’un ensemble du 18ème siècle, totalement vidé de son contenu. Car pour préparer les interventions des différents corps de métiers du bâtiment, l’hôtel particulier a dû être totalement déménagé de ses collections.

Un diaporama du projet à venir a été diffusé aux convives, avec tous les détails d’architecture. Mais le résultat final ne sera visible qu’en 2016 !

D’ici là, vous pourrez toujours, à l’occasion de portes ouvertes ou des journées du patrimoine, visiter les réserves du Muséum sur rendez-vous !

Repost 0
Published by A.P.B.A
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 00:01

C’est sous un ciel bien maussade, que l’A.P.B.A. est intervenu au mois de septembre dernier, pour apporter son soutien et son aide aux bénévoles venus donner de leur temps pour rendre notre nature un peu plus propre !

Comme l’an dernier, c’est sur la commune de Saucats, qui abrite la célèbre Réserve Naturelle Géologique, que les vaillants amoureux de nature se sont retrouvés à la salle des fêtes dès 9h00, pour partager un petit déjeuner offert par le centre E. LECLERC de Léognan, la Communauté de Communes de Montesquieu et la Fédération des Jeunes pour la Nature.

L’A.P.B.A. a participé à la nouvelle édition de Nettoyons la Nature !

Puis, à l’attaque pour aller ramasser vieux pneus, petit électroménager, déchets de bricolage, cannettes en tout genre et tenter de débarrasser notre belle nature, des ordures de certains, qui souillent notre environnement de façon scandaleuse.

A l’issue de cette matinée de nettoyage, les participants ont récupéré trois camions benne de déchets.

L’A.P.B.A. a participé à la nouvelle édition de Nettoyons la Nature !

Souhaitons que les mentalités évoluent et que les plus jeunes d’entre nous éduquent les autres à la nécessité impérieuse de protéger et conserver notre cadre de vie dans un bon état.

Repost 0
Published by A.P.B.A
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 00:02

En ce frais dimanche matin, l'association Astéria avait convié, à l'occasion des Journées du Patrimoine, ses amis et partenaires à l'inauguration du panneau qui désormais présente au public les éléments d'informations essentiels sur le site de la côte de la Ruasse à Langoiran. Ce site, remarquable par la continuité de ses niveaux, présente une succession de couches déposées au cours de l'Oligocène, attribuées au Rupélien. C'est l'association Astéria, avec le Conservatoire de Géologie de l’Entre-Deux-Mers, et la participation des services techniques de la municipalité de Langoiran, qui a mis en valeur et entretien ce site depuis plusieurs années.
Cette démarche d'implantation de panneaux explicatifs orientée vers le grand public a déjà été mise en œuvre, dans les Pyrénées par exemple et a bénéficier d'un support actif de l'association CAP Terre et du soutien de l'Université de Bordeaux 1.
C'est ainsi qu'une vingtaine de personnes, représentant le monde associatif se sont retrouvées devant la panneau pour un dévoilement officiel par Didier Chartier, Président d'Astéria, en présence des représentants de la municipalité et de M. Thierry Mulder, de l'Université de Bordeaux 1, caution scientifique pour la conception du panneau. L'A.P.B.A. quant à elle était représentée par Philippe Raout.

Il a été alors possible de visualiser les illustrations des différents faciès trouvés ici, dépôts sableux obliques, correspondant à des milieux de forte intensité de courants, zones marines riches en faune de milieux algaires calmes, des roches constituées de dépôts algaires croissant en zone subtidales, ou des coraux correspondant à un environnement marin non perturbé.

Inauguration du panneau descriptif de la côte de la Ruasse à Langoiran

Après cette présentation, Didier Chartier et Thierry Mulder nous ont emmenés sur site pour y observer les affleurements correspondants aux différents milieux décrits.
Nous avons en outre été informés des différentes actions menées pour diffuser auprès des scolaires une vulgarisation raisonnée des sciences de la Terre.

Inauguration du panneau descriptif de la côte de la Ruasse à Langoiran

Après cela, un verre de l'amitié nous a été offert, rassemblant les participants de cette matinée bien remplie et conviviale.

Inauguration du panneau descriptif de la côte de la Ruasse à Langoiran
Repost 0
Published by A.P.B.A