Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 00:01

Qui peut citer une femme paléontologue ? Personne… c’est parce que vous ne connaissez pas l’histoire de la découverte des Ichtyosaures et des Plésiosaures ! Tracy Chevalier, auteur à succès de La Jeune Fille à la Perle, vient combler cette lacune. En effet, comme à son habitude, cette Américaine part de la biographie méconnue d’une personne célèbre pour ses œuvres, ou d’une œuvre connue, pour broder autour une histoire romancée. Elle s’est ici intéressée à la vie de Mary Anning dans le roman Prodigieuses créatures, sorti en mai 2010.

Prodgieuses-creatures.jpg

Née en 1799 à Lime Regis, dans le Dorset (sud de l’Angleterre) d’une famille pauvre, Mary Anning part très rapidement sur les plages bordant la Manche à la recherche de fossiles, des « curios », qu’elle vend pour aider sa famille. Passionnée par ses découvertes, elle est appuyée d’un point de vue scientifique par une autre femme anglaise, Elisabeth ?, qui lui ouvre les yeux sur les grands paléontologues du début du XIXème siècle, laissant voir à Mary un autre monde que le milieu des naturalistes amateurs et simples collectionneurs qui lui achètent ses fossiles. C’est à l’âge de 12 ans que Mary et son frère découvrent le fossile qui va changer la vie de la famille Anning : le premier squelette complet d’Ichtyosaure, espèce décrite plus de 100 ans auparavant à partir de fragments. Mary prend alors conscience du potentiel financier attaché à ses découvertes. En 1821, elle découvre une espèce nouvelle, le Plésiosaure, puis en 1828 un squelette de Ptérodactyle.

Tracy Chevalier permet au lecteur profane de se faire une idée de la fouille paléontologique, et surtout elle réussit à nous faire partager l’état d’esprit du milieu paléontologique du début du XIXème siècle. Dominés par de riches collectionneurs naturalistes, les cercles scientifiques font souvent preuve de scepticisme face à de nouvelles idées. L’Ichtyosaure de Mary Anning est qualifié au moment de sa découverte de crocodile, la conception même d’espèce disparue étant en contradiction avec les idées religieuses de l’époque, avant de trouver la place que nous lui connaissons aujourd’hui. De même, le Plésiosaure découvert par la suite a fait l’objet de critiques, Cuvier allant même jusqu’à accuser Mary Anning d’avoir monté un squelette composé de plusieurs espèces animales, avant de finir par acheter un de ses fossiles, toujours exposé au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. Mary Anning a cependant réussi à s’imposer dans le milieu scientifique malgré son origine sociale et son sexe, véritable exploit dans la première moitié du XIXème siècle.

Ce roman n’a pas la prétention d’enseigner aux paléontologues avertis quoi que ce soit, mais il va toucher le cœur et l’esprit de nombreux lecteurs amateurs d’agréables récits, ou de paléontologie…

Et si le personnage de Mary Anning a été oublié, la jeune femme mérite la résurrection par la littérature, et peut-être prochainement par le cinéma, pour qu’elle soit associée à un des plus fascinants sites paléontologiques du monde, la Jurassic Coast (Dorset, Angleterre), classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, qu’elle a largement contribué à découvrir.                        

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Conseils de lecture
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 00:02

Et en ce dimanche, nous reprenons les fouilles par une sortie dans le Burdigalien de Gironde à la recherche de beaux Echinolampas richardi.

La journée commence par notre traditionnelle marche d’approche. Nous constatons rapidement que le niveau des eaux sur cette zone est particulièrement bas, proche de l’inquiétant. Arrivés sur site, la fouille débute, les conditions sont particulièrement mauvaises pour le site ! Si le beau temps et la chaleur sont agréables pour aller à la plage, le manque de précipitations provoque un assèchement des terres et des couches fossiles, les rendant en certains endroits aussi dures que la pierre et empêchant toutes extractions dans de bonnes conditions, de nos chers fossiles.

img--32--copie-1.JPG

La solution, humidifier la couche à l’aide d’un seau et de l’eau prélevée dans le ruisseau ! Nous entamons ce manège et arrivons à travailler correctement pendant toute la matinée.

Grâce à cette technique, un joli Echinolampas est mis au jour ! La journée est réussie ! les fouilles se poursuivent et des prélèvements sont effectués (moules internes de bivalves et de gastéropodes essentiellement)

Après avoir travaillé sur ce site toute la journée, nous repartons vers 16h00, heureux de cette plongée dans l’histoire géologique girondine ! 

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 00:45
En ce dimanche, nous repartons dans le Crétacé girondin, pour compléter notre inventaire paléontologique du site que nous tentons d'étudier !
 
La courte marche d'approche nous donne rapidement l'ambiance de l'environnement, le temps particulièrement pluvieux de ces derniers jours ayant pour conséquence un développement particulièrement important de la végétation ! 
P1030310
  
Un fois sur zone, le décaissage classique commence et les premières petites éponges et les premiers échinides se présentent dans nos tamis ! 
 
Les tamisages se succèdent et notre récolte est bien sympathique ! 
Vers 17H00, il est l'heure de partir et nous revenons heureux de cette journée, passée en pleine époque des dinosaures, qui est aujourd'hui, la belle forêt girondine que nous appréçions.
Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 00:56

Melanopsis dufourii Férussac, 1822  : Landes - Aquitanien - L. 20 mm

P1040679.jpg 

Ce joli gastéropode dénommé anciennement Melanopsis aquensis est typique des milieux continentaux datés de l'Aquitanien. Il est caractéristique des milieux fluviatiles. Cette espèce peut être en concentration particulièrement importante être associée avec le genre Pomatias,lui aussi présent dans les zones fluviatiles.

P1040680.JPG

Du fait de son milieu de vie spécifique cette espèce est considérée par les spécialistes, comme un bon fossile de faciès. 

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Fossiles
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 01:03

En cette première fouille estivale organisée par l’association, se sont trois membres de l’équipe qui partent dans les Landes pour une expédition sauvage !

Après le traditionnel trajet de plus d’une heure, nos trois vaillants fouilleurs arrivent sur zone. Comme d’habitude, le travail débute par un décaissage méthodique des couches supérieures, entrecoupé de tamisage, afin de ne perdre aucune information sur les couches dégagées.

P1030054.JPG

Ce site, par sa faune fossile est typique de l’Aquitanien lagunaire. La concentration de coquilles au centimètre carré est impressionnante.

Nous entamons donc la fouille du niveau le plus riche de la coupe et les premiers tamis livrent leurs trésors ! L’incroyable quantité de Cerithidae est à souligner.

Après une bonne matinée de travail, place maintenant au casse-croûte pour reprendre des forces et poursuivre la fouille.

La fouille reprend vers 13h30 et chacun s’efforce méticuleusement de récupérer la moindre coquille, le moindre test, le moindre indice pour tenter une première liste des espèces présentes sur ce site.

C’est après quatre heures d’intense recherche, que nos paléontologues amateurs récupèrent leurs  échantillons et repartent vers 18h00, direction la Gironde ! 

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 00:47

En ce jeudi, nous avons reçu l’Université de Fribourg sur le site du Château Plantat !

C’est dans le cadre d’un voyage d’études de fin d’année, que les professeurs André STRASSER, sédimentologue et Bastien MENECART, paléontologue spécialiste des vertébrés fossiles (mammalogiste) ont accompagné un groupe d’étudiants de licence et master en géosciences, pendant toute une semaine sur le territoire français, pour parfaire leurs connaissances. Leur périple est passé par la Communauté de Communes de Montesquieu et plus particulièrement par les communes de Saucats et de Saint Morillon.

P1030029.JPG

C’est après une visite des stratotypes historiques de l’Aquitanien et du Burdigalien pendant toute la matinée à la Réserve Naturelle Géologique de Saucats-La Brède, que nos collègues suisses sont arrivés sur le domaine de Plantat, accompagnés de notre Président.

L’accueil s’est fait dans la cour du Château, où nos invités sont reçus par les propriétaires Irène et Charles LABARRERE. Ces derniers opèrent une visite des chais et exposent les techniques de vinification à nos visiteurs, qui sont très intéressés par comparer les méthodes bordelaises, aux méthodes helvètes.

RENCONTRE-PALEONTOLOGUES-DE-FRIBOURG-SUISSE-005.jpg

Une fois la visite terminée, place à la dégustation, pour partager le verre de l’amitié et faire plus ample connaissance.

Après cette découverte des vins du Château, le groupe tout entier pique-nique sur la pelouse dans une ambiance très conviviale.

RENCONTRE-PALEONTOLOGUES-DE-FRIBOURG-SUISSE-008.jpg

Vers 14h30, tout en s’équipant pour aller fouiller, notre Président explique à nos invités la longue histoire qui nous a mené à venir fouiller les niveaux de Plantat. Puis, nous regagnons le chantier de fouilles. Sur Place, une rapide présentation est effectuée par Philippe (notre Secrétaire) afin de bien présenter l’ensemble sédimentaire daté de l’Aquitanien et les observations importantes à y faire.

RENCONTRE-PALEONTOLOGUES-DE-FRIBOURG-SUISSE-015.jpg

Puis, afin de faire profiter au mieux nos collègues du terrain, nous organisons des groupes en fonction des zones du chantier. Notre Vice-Président prend en charge le « jacuzzi » (site situé à côté de notre coupe historique) Philippe gère lui « la coupe du bois » tandis que notre Président supervise la zone de tamisage !

Bien entendu nous inversons les rôles, afin de discuter et d’échanger sur nos expériences avec tous les participants !

Nous apprenons les uns des autres et chacun partage ses connaissances avec l’autre !

RENCONTRE-PALEONTOLOGUES-DE-FRIBOURG-SUISSE-029.jpg

Mais la journée tire à sa fin et nous voilà déjà obligé de remonter vers le Château, pour que nos amis suisses repartent vers de nouvelles aventures… géologiques, au sein de notre grand bassin sédimentaire aquitain !

RENCONTRE-PALEONTOLOGUES-DE-FRIBOURG-SUISSE-030.jpg

Nous tenons sincèrement à les remercier pour leur visite et pour cet échange scientifique remarquable ! 

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Manifestations
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 00:48

C’est vers 12h00 que notre Président, notre Vice-Président et deux de nos adhérents Bérengère et Xavier se sont retrouvés au centre de conservation du Muséum d’Histoire Naturelle de Bordeaux sur l’invitation de Madame Nathalie MEMOIRE, Conservateur.

P1030060.JPG

L’inauguration a débuté par un discours prononcé par Alain JUPPE, Maire de Bordeaux, en compagnie du Vice-Président du Conseil Régional d’Aquitaine.

Après les cérémonies officielles, un apéritif sympathique a été servi !

Puis et afin de ne pas provoquer d’accident dans l’espace dédié à la conservation des innombrables spécimens, les visiteurs ont été placés sous forme de groupes, pour effectuer la visite.

P1030063-copie-1.JPG

En rentrant dans ce bâtiment ultra-moderne, conçu avec les dernières normes scientifiques, tous les visiteurs revêtent une blouse en plastique et des sur-chaussures, car les conditions de conservation de spécimens nécessitent un environnement aussi stérile que possible.

P1030062-copie-1.JPG

Diverses salles existent avec des taux d’humidité et des techniques de protections qui sont propres à chaque milieu. Des animaux naturalisés, qui sont les plus sensibles, en passant par les collections malacologiques, paléontologiques et ostéologiques ! tout y est parfaitement représenté.

Un très beau projet, qui se place dans le cadre de la rénovation complète du Muséum de Bordeaux et de ses réserves !

Bravo au Muséum et à ses équipes, ainsi qu’à tous les acteurs institutionnels qui permettent la réalisation de cet ensemble dédié aux sciences naturelles. 

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Manifestations
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 00:27
En ce dimanche, l'A.P.B.A. est de sortie dans le Serravallien girondin ! Seul Pierre-Emmanuel est présent ce jour là, enfin "seul" n'est peut être pas le terme approprié, car une nuée de moustiques l'accompagnera toute la journée ! 
IMGP7295BIS-copie-1.jpg
Après un léger nettoyage et décaissage du niveau, les tamisages successifs du falun (sable compact fin) firent ressortir la faune fossile classique du site, à savoir Megacardita, Anadara, Lucinoma, Arcopagia etc.... Une belle récolte, qui fut accompagné malgré le répulsif, d'une grande quantité de piqûres ! 
Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 01:00

L’Etat français vient de reconnaître l’A.P.B.A. comme association d’intérêt général, le 20 juillet dernier.

C’est par l’intermédiaire de la Direction Générale des Finances Publiques, que la bonne nouvelle nous est parvenue. En effet, après avoir sollicité le Ministère de l’Economie et des Finances sur la demande de reconnaissance d’intérêt général, l’Etat a estimé que dans le cadre de la bonne gestion de notre association, ainsi que de son ouverture sur le monde et de ses objectifs, elle bénéficiait de facto de cette reconnaissance.

C’est donc après 16 ans de passion et d’activités que l’A.P.B.A. va pouvoir passer à la vitesse supérieure en développant encore un peu plus ses activités, au travers de la mise en place du dispositif relatif aux dons des particuliers (déductibles des impôts sur le revenu) ainsi que rayonner au sein de sa discipline et au cœur de sa région, en mettant en œuvre le mécénat et le parrainage (sponsoring) auprès des entreprises.

Logo APBA gd

Mais, nous allons aussi concrétiser nos ambitions au travers de trois axes principaux :

1°) au niveau associatif et humain : en renforçant notre équipe

2°) au niveau scientifique : en menant des études sur le patrimoine paléontologique régional

3°) au niveau de la transmission des connaissances et de la communication : en devenant un acteur de l’éducation populaire en paléontologie, en démystifiant cette science et en la vulgarisant, afin de la rendre accessible à tous.

L’A.P.B.A. est très fière de faire aujourd’hui partie de ces associations reconnues par la France et va mettre toute son énergie, son enthousiasme et son engagement au service da la paléontologie, cette science qui nous concerne et nous touche tous.  

Repost 0
Published by A.P.B.A
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 00:01

Donax burdigalensis Defrance, 1819

Ce petit bivalve très commun dans les sables fossiles du Burdigalien de Gironde, possède une coquille triangulaire, tronquée-oblique en arrière et allongée vers l’avant.

Ce genre est généralement présent dans les mers tropicales et tempérées. Il vit juste au dessous de la surface des sédiments.

Donax-pyriteux.jpg

L’aspect brillant du spécimen présenté est dû à une minéralisation par de la pyrite, produite en milieu réducteur. Cette phénomène est plutôt rare dans nos faluns du bordelais.

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Fossiles