Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 02:37

La Terre, nous affirme-t-on, est déjà vieille de 4,6 milliards d’années. Les premières traces d’êtres vivants, microscopiques, que l’on y a découvertes (au Groenland) datent d’environ 3,8 milliards d’années. Il faudra à ces minuscules cellules, quelques 2 milliards d’années pour doubler, voire quadrupler leur taille. Il faut dire que l’oxygène faisait, dans ces temps très  anciens, cruellement défaut.

Le rideau se lève vers 700 millions d’années avec les méduses qui entrent en scènes accompagnées des gorgones (ces dentelles multicolores des films du commandant Cousteau) et des vers marins. Puis, apparaissent les premiers organismes à squelette externe (carapace, coquille). Ils feront peut-être un jour le bonheur des paléontologues de l’A.P.B.A …… dans 570 millions d’années.

IMGP7389_1079-copie.jpg

Les continents se sont à plusieurs reprises séparés, comme ils le sont aujourd’hui, ou réunis en un seul bloc (la Pangée) comme il y a 270 millions d’années. Les océans actuels n’en formaient alors qu’un seul (la Panthalassa). La lithosphère (la coquille de l’œuf sur laquelle nous vivons et qui porte aussi les océans) s’est fragmentée sous la poussée du magma dilaté sous jacent en douze principaux « morceaux », les plaques, parties à la dérive à la surface plus molle du manteau (l’asthénosphère des géologues). Depuis, elles s’éloignent les unes des autres, telles les Amériques de l’Eurasie, ou se télescopent, telles l’Inde et l’Asie. Des collisions, naissent des chaînes de montagnes ou se creusent de profonds bassins.

Ne soyons donc pas étonnés qu’un soulèvement généralisé des fonds marins, d’origine « volcanique », ait provoqué, il y a 100 millions d’années, la submersion de la majeure partie du territoire actuel de la France, à l’exception de la Bretagne et du Massif Central ; Pyrénées et Alpes n’étant alors qu’en gestation !! Reconnaissons qu’il restait peu de place aux Dinosaures terrestres pour s’ébattre chez nous.

IMGP7317_0981.JPG

Peu à peu, au long des centaines de millénaires, la mer s’est encore retirée. Les sédiments arrachés par l’érosion aux chaînes de montagnes ont lentement comblé les golfes et les bassins, faisant reculer les lignes de rivages.

Un autre élément a fortement contribué aux fluctuations du niveau marin ; il s’agit des glaciations. Leurs causes en sont encore très controversées. Disons que la Terre a connu, dans son histoire, des périodes de froid intense, dont on retrouve les traces sur tous les continents et dans les océans. Au cours de dizaines de millénaires, une partie de l’eau de mer s’étant transformée en banquise, l’eau de pluie ayant, sous forme de glace, considérablement accru la surface des glaciers, le niveau des mers a baissé. C’est ainsi qu’il y a 18 000 ans, le rivage aquitain se trouvait 130 mètres plus bas qu’aujourd’hui et à près de 120 kilomètres au large de Soulac !! Depuis 15 000 ans environ, le climat se réchauffe, l’océan libéré de sa glace regagne le  terrain perdu à la vitesse de 15 centimètres par siècles. Il apparaît ainsi que dans le passé, l’Aquitaine a été, à maintes reprises, envahie par les flots. Des êtres ont vécu et sont morts sur leurs marges. Les huîtres de Sainte Croix du Mont, les dents de requins de Léognan ou les faunes de mollusques de Saucats en font foi.

Galeocerdo-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Paléontologie