Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 00:01

 

Ce dimanche, nous sommes présents en nombre pour aller fouiller le Burdigalien médocain. Jean-Luc, Philippe, Frédéric B, Flore, notre « petit » (qui fait bien son mètre soixante quinze quand même) Paul, Pierre-Emmanuel et Frédéric M..

Après s’être tous retrouvés à notre lieu de rendez-vous habituel, direction le site de fouilles. Nous arrivons très rapidement sur zone et après cinq petites minutes de marche une première difficulté apparait. Nous devons traverser un ruisseau et certains de nos membres n’ont pas pris leurs cuissardes !!! Il faut donc trouver un passage au sec. Nous finissons par faire passer toute l’équipe sans que personne ne prenne l’eau. Puis, nous arrivons enfin sur la zone de fouille proprement dite ! Nous commençons par observer dans le lit du ruisseau et là, stupeur ! des Echinolampas richardi (Pour en voir un cliquez ICI) gisent sur le fond, attendant qu’un paléontologue les récupère. En cinq minutes et sans même donner un coup de pelle, cinq beaux oursins sont ramassés.

img--35-.JPG

Mais, il est l’heure de faire parler le matériel lourd !!! Les pelles sortent et le dégagement débute. Jean-Luc et Pierre-Emmanuel font un concours de mètres cube dégagés, quant à Frédéric B., il décide d’y aller doucement pour commencer, en attaquant la couche au marteau de géologue. Philippe, lui, prend Paul sous son aile et lui apprend la technique à adopter pour fouiller sur ce type de site. Quand à Flore, elle s’éclipse pour aller faire une brocante (qui sait, il y aura peut-être des beaux fossiles là bas aussi !). Frédéric M. de son côté travaille avec la pelle pour atteindre les couches, mais décide de tamiser tout le sédiment dégagé, y compris celui du sommet de la couche. Bien lui en a pris, un bel oursin arrive dans son tamis !

img--20-.JPG

Après 2h00 de fouille, nous nous rendons compte que ces satanés oursins ne sont pas répartis de façon homogène dans les niveaux. Ils sont présents de manière sporadique, aussi bien au contact avec la terre végétale, qu’au plus bas de la couche.

13h00, il est l’heure de manger. Flore nous rejoint et nous casse-croûtons au soleil. Nous tenons à remercier ici, la maman de Paul qui a eu la gentillesse de nous faire des cakes délicieux qui ne survivront pas à cette sortie.

img--37--copie.jpg

Une fois le repas fini, Frédéric B. qui en avait décidemment marre de ne pas décaisser suffisamment, attaque la couche en force. Les coups de pelle et les seaux d’eau se multiplient, pour dégager un bon mètre cinquante de couche sur 1 mètre de profondeur.

img--27-.JPG

Une fois ce travail fait, il attaque le tamisage de toutes les couches !! Il découvre deux belles dents de requin (une première pour le site), des petits oursins réguliers de 10 mm environ sont aussi prélevés. Puis, au loin un cri retentit !! c’est Philippe qui fête le premier oursin de Paul, nous arrivons tous afin de féliciter notre petit nouveau. Un premier Echinolampas richardi, cela mérite au moins une photo.

img--1-.jpg

Frédéric M. de son côté extrait un beau Pecten sp. en bon état, puis un bel oursin arrive dans le tamis. Pierre-Emmanuel trouve aussi le sien. Jean-Luc touche lui aussi son Echinoderme ! Frédéric B … n’en trouve pas un seul, mais récupère une grande quantité d’Operculina complanata, formidables Foraminifères géants, caractéristiques des zones tropicales. Un second cri retentit au loin ; c’est le deuxième oursin de Paul !!

img--22--copie.jpg

Philippe décide de récupérer les fonds de tamis. Et cette idée excellente lui permet de trouver quelques Scaphopodes et des radioles d’oursins.

Vers 18H00, l’heure du départ a sonné. Chacun récupère ses outils et repart satisfait des  trouvailles de la journée, direction les voitures et Bordeaux…

Vivement la prochaine sortie.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties