Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 21:30

Les organismes les plus anciens sont apparus sur la Terre, il y a plus de 3,5 milliards d’années. Depuis cette époque, la vie a connu une évolution continue. Les organismes se sont différenciés en des centaines et des centaines de millions d’espèces. Le nombre exact est tout à fait impossible à calculer.

En outre, l’évaluation qualitative est tout à fait possible. En effet, de nombreuses classifications ont été proposées dans l’histoire de la zoologie. Pour bien classer les fossiles, il faut choisir des critères convenables, afin de pouvoir travailler de manière cohérente et efficace. Les classifications actuelles accordent une large place aux relations de parenté entre les organismes. L’étude morphologique des fossiles et l’examen des formes vivantes dans la nature actuelle permettent de résoudre de nombreuses problématiques (principe de l’actualisme).

Chaque unité du monde vivant est un taxon. La Taxonomie, précisément, a pour but de définir des unités distinctes les unes des autres, c’est à dire de créer des groupes. Ces unités sont placées dans des catégories hiérarchisées, au nombre de sept. De la plus généraliste à la plus spécialisée de ces catégories, voici un exemple :

 

                         - REGNE :                              Animal

                         - EMBRANCHEMENT :       Mollusque

                         - CLASSE :                             Bivalve

                         - ORDRE :                              Pterioidea

                         - FAMILLE :                          Pectinidae

                         - GENRE :                              Pecten

                         - ESPECE :                             maximus

 

(cet exemple est la carte d’identité de l’actuelle Coquille Saint Jacques !)

Noel-suite039.jpg 

Ces sept niveaux de classification ne suffisent pas toujours à « ranger » la totalité des organismes et selon les besoins, on peut intercaler d’autres catégories, comme la sous-classe, la sous-famille,….

La catégorie fondamentale est l’espèce. La succession des espèces fossiles qui constituent un genre donné correspond à de très longues durées pour chacune, même si ces durées paraissent brèves sur l’échelle des temps géologiques.

Les témoins fossiles que peuvent mettre à jour les paléontologues, ne représentent que les rares maillons de chaînes qui en comportaient infiniment plus à l’origine. L’imperfection de l’enregistrement paléontologique et les ruptures de sédimentation constituent finalement à leur corps défendant, une simplification considérable.

Partager cet article

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Paléontologie