Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 00:01

En ce dimanche de début juillet, nous sommes quatre à entamer cette prospection. Jean-Luc, Pierre-Emmanuel et les deux Frédéric sont présents.

Une fois arrivés sur zone, un point est fait à l’aide de cartes et de documents, pour bien visualiser les lieux à retrouver. Nous partons vers une première zone décrite par les anciens naturalistes et nous trouvons un affleurement, où de beaux moules internes sont découverts (essentiellement de Turritelles et de Glycyméris).

P1000937.JPG

Là, les moustiques sont aussi au rendez-vous ! Rapidement nous repartons aux véhicules et tentons d’observer le fossé qui borde la route. Et là, en regardant de plus près, quel étonnement de trouver une dent de requin (Isurus sp.) de belle taille, découverte par notre Président ! Non loin de là, une magnifique dent de Notorhyncus primigenius est ramassée par notre Vice-Président ! De nombreux morceaux de Pecten sont présents. Une petite récolte est réalisée. Les morceaux sont assez facilement assimilables à Gigantopecten gallicus (Pour en voir cliquez ICI).

Nous partons à nouveau pour une autre zone, qui va nous faire remonter tout le cours d’eau de la Jalle. Après un quart d’heure de marche, nous trouvons un affleurement où les Operculina complanata (superbes foraminifères géants, pour en voir cliquez ICI) forment par endroit la roche elle-même. Le nombre incalculable de ces organismes est impressionnant ! 

P1000956.JPG

Cette découverte nous a donné faim et nous prenons un bon casse-croûte, avant de repartir vers une nouvelle zone … au confluent de deux ruisseaux, mais à part de la molasse (roche régionale de très mauvaise tenue), rien n’apparaît clairement.

Enfin, une dernière zone nous offre la possibilité d’observer encore en grande quantité, des Operculina complanata.  Il est à noter que ces animaux unicellulaires vivent par milliers, dans des eaux peu profondes, mais surtout chaudes, de type subtropicales.

P1000953.JPG

La fin de cette prospection avance et c’est heureux que nous réalisons tous ensemble un petit bilan plutôt très positif, qui nous a permis de re-découvrir des sites essentiellement datés du Burdigalien, dans lesquels sont présents de nombreux taxons.

Nous voilà comblés et prêts pour une nouvelle prospection …

Partager cet article

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties