Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 00:26

Le 7 décembre dernier, nous avons fêté le bicentenaire de la parution des « Recherches sur les ossements fossiles des quadrupèdes » du célèbre zoologiste et paléontologue français du XIXème siècle, Georges Cuvier (1769-1832).

cuvier

Figure scientifique emblématique de son temps, il est considéré comme le père de l’anatomie comparée et de la paléontologie des vertébrés. Sa carrière scientifique est intimement liée à celle du « Muséum d’Histoire Naturelle » à Paris, qui nait officiellement le 10 juin 1793 suite au remaniement de l’ancien « Jardin royal des plantes médicinales ».

De son vivant, Cuvier est reconnu et admiré de la communauté scientifique comme du grand public. C’est armé des principes de l’anatomie comparée, qu’il reconstitue des organismes disparus à partir de restes fragmentaires. Cuvier va identifier un grand nombre de mammifères et de reptiles inconnus à l’époque et à l’aspect souvent surprenant. Il participe ainsi à la démystification de plusieurs fossiles et ossements, jusqu’alors non identifiés ou considérés comme des reliques de saints ou d’animaux mythologiques (dragons, sirènes, licornes, géants, cyclopes, etc.). Cuvier était adepte du « catastrophisme » pensant que les espèces se sont éteintes à la surface du globe suite à un certains nombres de catastrophes. En cela, il s’opposera toute sa vie au « Transformisme » de Lamarck alors responsable des invertébrés au Muséum et prônant une transformation lente des espèces ainsi qu’à l’ « Evolutionnisme » naissant qui trouvera son apogée avec Charles Darwin.

C’est en 1812 qu’il publie la première édition de l’ouvrage « Recherche sur les ossements fossiles de quadrupèdes ». Dans cet ouvrage, qui le rendra célèbre, il présente plusieurs espèces d'animaux quadrupèdes fossiles des environs de Paris. Il souligne les différences qui existent entre les espèces anciennes et les espèces actuelles.

Partager cet article

Repost 0
Published by A.P.B.A