Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 13:12

 C’est par cette belle journée de chaleur que l’A.P.B.A. a décidé d’aller fouiller des niveaux burdigaliens sur la commune de La Brède.

Sont Présents : Frédéric B., Sébastien et Olivier N., Jean-François et Clément, Philippe R., et Jean-Luc.

Dès l’arrivée sur le site, le petit groupe se prépare et s’équipe en conséquence pour attaquer un travail d’excavation important. En effet, la particularité de ce site est que les couches fossilifères se trouvent à environ 2,50 mètres de la surface du sol. Il faut donc passer par une terre végétale pétrie de racines, puis par un fin niveau marneux, suivi d’une couche de grave, pour atterrir au sommet de la strate burdigalienne. Les pelles et pioches sont sorties et les vaillants bénévoles déchirent le sol, pour accéder enfin à la récompense de leurs efforts. Ce travail va se dérouler sur toute la matinée et épuiser en partie tous les co-équipiers.


 

Vers 12h00, la pause s’impose et chacun se jette sur son pique-nique pour avaler de toute urgence protéines et autres glucides qui permettront de poursuivre le travail entamé. Une fois les forces récupérées, nous retournons à la fouille où, là, les premiers seaux permettent d’extraire le faluns bleuté, très riche en coquilles fossiles et caractéristique d’un milieu marin franc. Les Turritelles pointent le bout de leurs protoconques, les Glycymeris se jettent dans nos tamis et une foultitude d’autres genres ne demandent qu’à être collectés.

 

Olivier campe dans les profondeurs du trou de fouilles avec son burin et sa massette pour arracher au sédiment des blocs de faluns.


Pendant ce temps, les seaux continuent de sortir de notre excavation, remplis de sédiment. Et là, une partie de l’équipe tamise avec énergie cette matrice sableuse pour y découvrir une multitude de restes fossiles. Certains, comme Jean-François et Clément, scrutent la moindre dent de requin, d’autres comme Sébastien et Olivier traquent les grosses coquilles et d’autres encore, comme Frédéric B., récupèrent le refus de tamis, pour y trier les Operculina complanata (Foraminifères géants) (Pour en voir en photo cliquez ICI), dans le cadre de son étude sur ces petits organismes magiques.

 



C’est après une séance bien sportive que voilà la fin de la journée qui arrive. Chacun ramasse ses affaires, nettoie et range outils et fossiles, avant de regagner les voitures pour le départ, direction la maison. A une prochaine fois pour de nouvelles aventures.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties