Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • Le blog de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain)
  • : Voici la présentation de l'A.P.B.A. (Association Paléontologique du Bassin Aquitain) et de ses activités.
  • Contact

Association reconnue d'interêt général

Recherche

Nous contacter

Pour tout renseignement : apbafossil@yahoo.fr
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 00:06

Le rendez-vous est fixé à 9H00, sur le parking de la Maison des Associations de Saint Médard d’Eyrans.

Deux courageux sont présents à cette heure matinale, Philippe et Jean-Luc qui partent immédiatement en direction du site de Plantat. La journée est idéale, franc soleil et température douce.


Dès l’arrivée sur zone, le travail de décaissement commence. Après de nombreux coups de pioche, Frédéric M. arrive avec un invité (Vincent) qui souhaite découvrir la paléontologie au travers d’une réelle expérience pratique.


Une fois les salutations terminées, les choses sérieuses continuent et le décaissement avance bien. A Plantat, cette procédure est particulière, car si la couche fossilifère d’importance particulière est la plus inférieure (sur la photo), les niveaux sédimentaires supérieurs ne sont pas pour autant azoïques et de beaux restes fossiles sont présents. Il faut donc adopter un protocole de fouille particulier. Sur 1 mètre le décaissage se fait à la pioche puis, place au tournevis sur 50 cm, pour finalement atteindre notre strate.



Vers midi, Frédéric M tombe sur une petite rareté du site, un Pugilina aquitanica (forme endémique à Plantat) très bien conservé dans la fameuse couche « au tournevis ». Vincent, de son côté, s’émerveille devant les pointes de Melongena lainei émergeant du sable et les Anodontia que Jean-Luc dégage minutieusement.


De son côté Philippe nous déniche une très belle Lyria !
A 13H30 il est l’heure de manger et tout le monde se repose en dégustant un casse-croûte bien mérité !
14H15, c’est reparti et les premiers tamisages commencent enfin !


Nous trouvons les habituelles coquilles du gisement. Une belle huître recouverte de bryozoaires et de corail est dénichée. Par ailleurs, Jean-Luc, l’homme qui parlait à l’oreille des Strombes, trouve dans son tamis deux morceaux de ce magnifique gastéropode tropical.
15H00, Frédéric et Vincent s’absentent et reviennent une demi-heure plus tard avec une bouteille de château Plantat, à déguster le soir. Elle est mise à refroidir dans le ruisseau.


Jusqu’à 17H00 les fouilles continuent et avec elles les tamisages.


Puis avant de se séparer nous partageons le verre de l’amitié, chacun est fourbu, mais heureux ! Encore une belle journée passée à fouiller.

Partager cet article

Repost 0
Published by A.P.B.A - dans Sorties